Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 20:57

Le saut en hauteur :est une discipline sportive en athlétisme. Les compétiteurs doivent franchir une barre horizontale en prenant appel sur un seul pied; l'athlète qui franchit la barre la plus haute remporte le concours. Les concurrents ont le droit de prendre une course d'élan. La barre est montée par palier (de 5 cm en 5 cm au début de la compétition, puis de 3 en 3 cm), chaque concurrent ayant droit à 3 essais à chaque hauteur proposée. Depuis quelques années, la tactique a fait son apparition : lorsqu'un sauteur a raté son premier essai (ou ses deux premiers essais) à une hauteur déterminée, il a le droit de conserver ses 2 essais (ou son dernier essai) à la hauteur suivante.

Le record du monde actuel de la discipline est détenu par le Cubain Javier Sotomayor avec un saut à 2,45 m en 1993. Le record féminin est détenu par la Bulgare Stefka Kostadinova avec un saut à 2,09 m en 1987 à Rome lors des Championnats du monde d'athlétisme.

 
Kajsa Bergqvist le 9 septembre 2006 lors du meeting de Stuttgart
  • Ciseau : l'athlète saute en élevant la première jambe, et quand il est passé, il élève l'autre, en retombant.

 

  • Rouleau costal : l'athlète attaque la barre de face et saute à l'horizontale, sur le côté, la jambe d'appel pliée, sous lui. Cette technique limite considérablement la marge de progression du fait qu'il n'y a pas rotation du corps autour de la barre comme l'autorise la technique suivante. Cependant elle limitait le stress lié à la chute à une époque où les fosses de réception étaient, la plupart du temps, garnies de sable.

 

  • Rouleau ventral : l'athlète attaque l'obstacle latéralement en s'enroulant littéralement autour de la barre, à l'horizontale. Le problème de cette technique était le dégagement de la jambe d'appel au-dessus de la barre. Elle nécessitait des qualités de gymnaste éprouvées que seul le russe Valeri Brumel a su porter, dans les années 1960, à leur plus haut point en établissant le record du monde à 2,28 m. Signalons encore Vladimir Yatchenko qui, alors que le Fosbury était adopté par tous les sauteurs, s'éleva à 2,33 m le 3 juillet 1977, puis 2,34 au cours de l'été 1978 en rouleau ventral, battant ainsi l'ancien record du monde détenu par le mythique Dwight Stones l'homme qui franchi pour la première fois la barrière des 2,30 m. C'est avec Yatchenko que disparaitra des tablettes des records du monde la technique du rouleau ventral.

 

  • Fosbury-flop : c'est la technique la plus utilisée actuellement. Elle fut utilisée pour la première fois dans une compétition internationale aux Jeux olympiques de 1968 par Dick Fosbury. Elle consiste à arriver dos à l'obstacle et à sauter de dos, en levant les deux jambes en dernier au-dessus de la barre. Le saut fut refusé dans un premier temps, puis accepté après vérification qu'aucun règlement n'était enfreint. Dick Fosbury passait ce jour la barre à 2,24 m, nouveau record olympique. Dick Fosbury fut médaillé d'or[

Par la suite, il a été prouvé que Fosbury n'a pas été le premier à utiliser cette technique : sans qu'il le sache. Bruce Quande a été photographié en 1963 passant la barre sur le dos

1. Départ :

- environ 12m entre le départ et la barre.

- tracement sur le sol de l’endroit du démarrage, de l’amorce du virage, et nombre de foulées prévues.

2. Mise en action :

- accélération sur 7 longues foulées.

- les 3 à 5 foulées suivantes, résistance à la pression du virage pour ne pas ralentir.

- augmentation de la fréquence des appuis au sol.

3. Liaison course-appel :

- lors de l’avant dernier appui, la jambe extérieure au virage est en flexion.

- l’autre jambe (jambe d’appel) est en extension.

4. Phase d’appel :

- forte poussée de la jambe d’appel.

- amorce de la rotation avec membres inférieurs, bassin et épaules.

5. Suspension :

- ramener la jambe libre au niveau de la jambe d’appel.

- préparation de la position dorsale horizontale.

6. Franchissement :

- bascule des épaules.

- ramener les talons vers les fesses.

- arquer son corps, montée du bassin.

7. Esquive :

- dès que le bassin a dépassé la barre, puissante flexion des hanches qui soulève buste et jambes.

- amorcer la chute sur les épaules.

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Merci pour la clarté des infos.
Répondre

Articles Récents

Liens